Communiqués de presse

Forum Economique Franco-Tunisien

 
La Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) représentée par sa Directrice Générale Dr Boutheina BEN YAGHLANE a accompagné la délégation Tunisienne en France mené par le Chef du Gouvernement M. Youssef CHAHED dans le cadre du Forum Economique Franco-Tunisien, le 15 février 2019 au Sénat.
 
Considérée comme la Terre des filiales et le tremplin vers l’Europe et l’Afrique, la Tunisie, pays de 11 millions d’habitants, aurait enregistré selon les prévisions du FMI une croissance économique de +2,4% en 2018, tirée notamment par les secteurs du tourisme et de l’agriculture. Forte de son positionnement géographique, la Tunisie reste un pays ouvert à l’investissement étranger et aux échanges commerciaux, pouvant servir de plateforme industrielle et commerciale pour les entreprises ayant une projection de développement vers l’Afrique. La France reste le 1er investisseur en Tunisie avec la présence de plus de 1 400 filiales et le 2ème partenaire commercial avec 14,3% des parts de marché en Tunisie en 2018.
 
Les allocutions d’ouvertures ont été données par M. Gérard LARCHER, Président du Sénat, M. Jean-Pierre SUEUR, Président du groupe interparlementaire d’amitié France-Tunisie, M. Christophe LECOURTIER, Directeur Général de Business France, Mme Agnès PANNIER-RUNACHER, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie et des Finances et M. Youssef CHAHED, Chef du Gouvernement de la République Tunisienne.
 
La délégation tunisienne de haut niveau représentée par plusieurs ministres à l’instar de M. Zied LAADHARI, Ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, M. Hichem BEN AHMED, Ministre des Transports, M. Slim FERIANI, Ministre de l’Industrie et des PME et M. René TRABELSI, Ministre du Tourisme et de l’Artisanat. 
 
Au programme du Forum, différents panels intitulés « Perspectives économiques et climat des affaires », « Enjeux de la transition énergétique », « Les projets prioritaires dans le secteur des transports », « Tourisme, Santé et Agroalimentaire : trois secteurs à fort potentiel » et « Grands projets et financements » dans lequel la CDC était présente.
 
Ce panel a regroupé différents acteurs en relation avec les grands projets et les investissements en Tunisie à l’instar de M. Zied LADHARI, Ministre du Développement et de la Coopération Internationale de la République Tunisienne, M. Laurent CREMOUX, Directeur Associé de C5P, M. Vincent MARINET, Chef de bureau financements de projets, Ministère de l'Economie et des Finances, M. Mathieu VASSEUR, Directeur Adjoint Afrique, AFD et Dr. Boutheina BEN YAGHLANE.
 
Elle a d’ailleurs déclaré lors de son intervention : « La CDC, malgré sa jeunesse et avec tout ce que cela peut impliquer en termes de limites de transformation des ressources qui sont à sa disposition, agit en cohérence avec les politiques de l’Etat en matière de soutien des grands projets en œuvrant pour acquérir une légitimité sur les secteurs jugés prioritaires. En effet, la CDC se forge progressivement un positionnement par rapport aux grands projets pour faire aboutir ces derniers: Attirer les financements aussi bien des bailleurs multilatéraux, bilatéraux mais aussi le secteur privé et ce de deux manières au moins : En opérant en tant que co-investisseur dans les fonds d’infrastructure pour mettre la Tunisie dans le collimateur des investisseurs étranges. (Fonds avec l’ICD, Fonds ARQAAM, etc.)  
 
En opérant en tant qu’entité d’exécution de lignes de financement et de fonds internationaux. Ceci fait gagner la CDC en matière d’expertise et de structuration et lui permet de se conformer aux standards internationaux en matière de transparence, de sauvegarde sociale et environnementale, de gestion des risques, etc. (processus d’accréditation au FVC).
Promouvoir des véhicules de financement innovants. La CDC s’est par exemple donnée comme priorité d’appuyer l‘amorçage et le financement les premiers projets en PPP conformément à la nouvelle loi votée par l’ARP en 2015. 
Mobiliser les partenariats autour de sujets prioritaires pour le pays.
Mobiliser des fonds pour financer des projets en cohérence avec les priorités de l’Etat   tunisien dont notamment en matière de : 
Le développement régional équitable, 
La transition vers une économie sobre en carbone et résiliente aux changements climatiques,
La transition numérique et digitale ». 
 
 
 
 
 
 
 
15/02/2019