Forum International sur les Partenariats Public Privé

La Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) représentée par sa Directrice Générale, Dr Boutheina Ben Yaghlane et sa Directrice Générale Adjointe, Mme Nejia Gharbi ont participé au Forum International sur les Partenariats Public Privé, organisé par le Ministère du Développement, de l'Investissement et de la Coopération Internationale et ce, en partenariat avec l’Instance Générale des Partenariats Public Privé (l’IGPPP), la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement et l’IFC (Société Financière Internationale) sous le haut patronage de S.E.M. Youssef Chahed, Chef du Gouvernement, le 18 septembre 2018, à Tunis.

Les mots de bienvenue ont été donnés par M. Zied Laadhari, Ministre du Développement, de l'Investissement et de la Coopération Internationale suivis par les discours de M. Pierre Heilbronn, Vice-Président de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement et du représentant de l’IFC sur l’importance de la participation du secteur privé dans les secteurs de l’infrastructure, de l’aménagement urbain, de l’énergie et du transport.

S.E.M Youssef Chahed, Chef du Gouvernement a annoncé que 33 projets ont été sélectionnés d’un montant total de 13 Milliards de Dinars.

Au programme de cet événement un premier panel intitulé « Répliquer les succès internationaux dans les PPP en Tunisie : échange d’expériences » suivi de plusieurs workshops sectoriels Energies, eau et environnement, Transport et logistique, Infrastructures et développement urbain, Pôles scientifiques et technologiques dans lesquels ont été présentés et débattus les pipelines des projets. Un deuxième panel sur les opportunités de Partenariats Public Privé dans les collectivités locales a été programmé l’après-midi.

En marge du Forum sur les PPP, la Caisse des Dépôts et Consignations représentée par sa Directrice Générale Dr. Boutheina BEN YAGHLANE a signé un Mémoire d'Entente avec le Ministère des Finances, le Ministère du Développement, de l'Investissement et de la Coopération Internationale et l'Instance Générale de Partenariat Public Privé, définissant un cadre de coopération dans le domaine de la promotion du partenariat public privé en Tunisie.

En effet, confortée par l’adoption de la loi sur le PPP n°49-2015 du 27 novembre 2015, la CDC a défini parmi ses priorités la promotion du PPP en Tunisie en se positionnant en tant que référence en matière de montage et de préparation des projets PPP via leur financement et ce, en donnant la priorité aux projets ayant un impact positif sur le développement régional. Investisseur public de l’Etat, la CDC est le partenaire de confiance pour lever les fonds auprès d’autres bailleurs nationaux et internationaux publics ou privés.

Dr Ben Yaghlane a déclaré lors de la signature du Mémoire d’Entente : « Pour la CDC le PPP est : Préparer, Préparer et Passer à l’action … D’ailleurs, une des raisons de la création de la CDC est de mettre en place un cadre institutionnel d’investissement pour formaliser l’intervention publique aux côtés des partenaires privés. En effet, ce mode d’intervention est une autre facette du partenariat public privé mais avec plus d’engagement puisque la CDC assure non seulement le lien entre le secteur public et privé mais aussi ajoute l’implication et l’engagement de l’institution qui intervient en Equity. Ainsi, la CDC porte le projet doublement, d’une part en supportant une partie du risque financier et d’autre part, en plaçant son nom et donc sa garantie au projet ».

La CDC travaille actuellement sur un projet de création d’une ligne d’amorçage des projets PPP afin d’accélérer la mise en œuvre de ces projets en offrant les fonds nécessaires à leur préparation et leur structuration. La ligne d’amorçage des projets PPP aura pour objet d’aider les institutions s’occupant du développement de l’infrastructure à préparer et structurer des projets essentiellement en infrastructure de bonne qualité et viables, propres à attirer des financements publics et privés pour réaliser les objectifs du développement de la Tunisie.

Le ligne devrait en outre contribuer à l’instauration d’un environnement propice à la participation du secteur privé au développement des infrastructures et au financement des actions de renforcement des capacités ciblées, afin de consolider la viabilité des infrastructures qui existent déjà en Tunisie et de celles envisagées en vue de la réalisation des objectifs de développement.

 

 

 

 

 

18/09/2018